buffet


buffet

buffet [ byfɛ ] n. m.
XIIIe; « escabeau » v. 1150; p.-ê. rad. onomatopéique buff-, exprimant le bruit d'un souffle → bouffer
1Meuble de salle à manger ou de cuisine servant à ranger la vaisselle, l'argenterie, le linge de table, certaines provisions. bahut, crédence, 2. desserte, dressoir, vaisselier. Buffet de cuisine. Buffet rustique, Henri II. Les tiroirs d'un buffet. « C'est un large buffet sculpté; le chêne sombre » (Rimbaud) . Loc. fam. Danser devant le buffet : n'avoir rien à manger.
2Par ext. Table garnie de plats froids, de pâtisseries, de rafraîchissements à l'occasion d'une réception; l'ensemble de ces mets et boissons. Dresser un buffet. Le buffet était excellent. cocktail, lunch. Commander un buffet chez le traiteur. Buffet campagnard, avec des charcuteries et du vin. Buffet froid.
(1863) Buffet de gare : café-restaurant installé dans les gares importantes. ⇒ buvette, cafétéria . Arrêt-buffet. Buffet roulant : voiturette qui vend, sur les quais d'une gare, des sandwichs et des boissons.
3Menuiserie d'un orgue contenant les parties mécaniques et acoustiques à l'exception le plus souvent de la soufflerie. cabinet. Buffet d'orgue.
4Archit. Buffet d'eau : table de pierre, de marbre, supportant des coupes, des bassins disposés en gradins où l'eau rejaillit en cascades.
5(1803) Fam. Ventre, estomac. Il n'avait rien dans le buffet, rien mangé. « Il a reçu un coup de pétard dans le buffet » (Queneau).

buffet nom masculin (peut-être dérivé de l'onomatopée buff, exprimant le bruit d'un souffle) Meuble généralement à deux corps superposés, dont l'un, celui du bas, plus profond, est réservé à la vaisselle, et l'autre, celui du haut, à la verrerie. (Des tiroirs s'interposent souvent entre ces deux parties.) Dans les restaurants, meuble à étagères sur lesquelles sont présentés différents plats dressés. Café-restaurant ou comptoir roulant installé dans une gare. Table garnie de mets sucrés et salés, et de boissons, pour une réception ; ensemble de ces mets et boissons. Populaire. Estomac, ventre. Corps de menuiserie placé sur une tribune et renfermant le mécanisme et les tuyaux d'orgues. ● buffet (citations) nom masculin (peut-être dérivé de l'onomatopée buff, exprimant le bruit d'un souffle) Pablo Ruiz Picasso Málaga 1881-Mougins 1973 Michel-Ange n'est pas responsable du buffet Henri II. Cité par Pierre de Champris dans Ombre et soleil Gallimard ● buffet (expressions) nom masculin (peut-être dérivé de l'onomatopée buff, exprimant le bruit d'un souffle) Buffet campagnard, principalement constitué de produits de charcuterie et de vin. Buffet d'eau, au XVIIe s., fontaine de jardin adossée en forme de vasques ou de bassins étagés. Familier. Danser devant le buffet, n'avoir rien à manger.

Buffet
n. m.
d1./d Meuble où l'on range la vaisselle, l'argenterie.
d2./d Table couverte de mets, de rafraîchissements, dans une réception.
d3./d Salle d'une gare où l'on sert des repas et des boissons.
d4./d Ouvrage de menuiserie qui renferme un orgue. Buffet d'orgue.
————————
Buffet
(Bernard) (né en 1928) peintre français.

⇒BUFFET, subst. masc.
I.— [L'idée dominante est celle d'un présentoir; prép. sur]
A.— Vx. Table sur laquelle sont disposés la vaiselle, le pain et le vin servi au repas. Dresser le buffet, ôter le buffet.
Loc. fig. Danser devant le buffet. N'avoir plus rien à manger :
1. ... manger des briques c'est se serrer la ceinture, danser devant le buffet, se taper du vent; ...
VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p. 70.
P. méton.
1. La vaisselle elle-même. Un beau, riche buffet; un buffet d'argent ciselé.
Rem. Attesté dans les dict. gén. du XIXe s. et dans Lar. 20e et QUILLET 1965.
2. Personnel chargé du service au buffet. Quand on croit avoir bu trente bouteilles, le buffet en a bu la moitié (Ac. Compl. 1842).
Rem. Attesté dans les dict. d'Ac. Compl. 1842 à Lar. 20e.
3. Pièce où le personnel prend ses repas. Synon. usuel office.
Rem. Attesté dans Lar. 19e, Lar. 20e, GUÉRIN 1892, DG.
B.— Usuel
1. [Les consommations sont gracieusement offertes] Dans un bal, une réunion de société, table où sont disposés les mets, la pâtisserie, les boissons. Buffet bien fourni; buffet froid, garni, campagnard; passer, s'attarder au buffet :
2. — Eh bien! ce sera la fête de l'été. Nous dresserons un buffet. Rien que des mets rustiques : jambons et saucisses, viandes froides, pâtés de gibier.
G. DUHAMEL, Chronique des Pasquier, Le Désert de Bièvres, 1937, p. 164.
Loc. Vin du buffet. De bonne qualité p. oppos. à vin de table.
Rem. Le sens « vin fin » est enregistré dans les princ. dict. du XIXe s.; Lar. 20e seul dict. du XXe s. à connaître l'expr. rectifie et dit prudemment ,,Anciennement, piquette (semble avoir désigné plus tard un vin de qualité)``; cette expr. véhiculée par les dict. pourrait reposer sur une mauvaise interprétation du Testament de Villon (passage cité dans GDF. et LITTRÉ) où l'interprétation correcte est « mauvais vin » et où, faute de connaître l'humour de Villon, on aurait interprété « bon vin » (cf. étymol.).
P. méton.
a) Pièce où sont dressées les tables lors d'une réunion :
3. Vendredi 20 avril. Hier, dans la salle à manger de Daudet, transformée en buffet de bal, nous avons dîné sur une petite table, et presque aussitôt après a commencé le défilé des invités, ...
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1888, p. 776.
b) [Les consommations servies sur les tables] Un buffet abondant et de qualité.
2. [Les consommations sont servies à titre onéreux] Vieilli. Table à étagère d'un restaurant où sont présentés les plats proposés aux clients.
Rem. Attesté dans Lar. encyclop., Lar. Lang. fr. et dans les dict. techn. gastronomiques.
En partic., dans une gare des ch. de fer. Table dressée à la disposition des voyageurs.
P. méton. Salle où est dressée cette table; restaurant de la gare. Déjeuner, manger au buffet (de la gare) :
4. Mercredi 2 octobre. Départ de Jean-d'heurs. Ah, le terrible train omnibus! Une heure d'arrêt à Saint-Dizier, deux heures d'arrêt à Vitry-le-François. Dans l'ennui de cet arrêt, où il n'y a ni buffet ni petite boutique de librairie et où il pleut à verse, ...
E. et J. DE GONCOURT, Journal, 1895, p. 849.
II.— [L'idée dominante est celle d'une armoire; prép. dans]
A.— Usuel
1. Meuble, le plus souvent à deux corps, destiné à recevoir la vaisselle, le linge, le service de table. Buffet de cuisine, de salle-à-manger; buffet Henri II.
Rem. Cf. également argentier, bahut, crédence, desserte, vaisselier.
2. [En milieu pop.] Meuble identique, servant en outre de garde-manger :
5. Son ennui fut de ne rien trouver à manger ni à boire dans le buffet : sans doute, depuis trois jours qu'il était le maître, Pecqueux avait balayé jusqu'aux miettes sur les planches.
ZOLA, La Bête humaine, 1890, p. 166.
[P. anal. de destination] Pop. Estomac. N'avoir rien dans le buffet, s'en mettre plein le buffet :
6. — Si les boches m'font l'autopsie, ils ne me trouveront pas le buffet vide, avait dit le grand Vairon, les joues violettes et le ceinturon débouclé.
DORGELÈS, Les Croix de bois, 1919, p. 101.
P. ext., pop. La poitrine, le tronc, le ventre. Prendre, recevoir une balle, un mauvais coup dans le buffet. En avoir dans le buffet. Avoir du cœur au ventre. Ne pas manquer de buffet. Ne pas manquer d'audace (cf. ne pas manquer d'estomac). Avoir du buffet. Avoir le ventre proéminent et au fig. encaisser les coups du sort avec sang-froid. Rire à s'en tenir le buffet :
7. Robinson! Robinson! appelai-je, gaillard, comme pour lui annoncer une bonne nouvelle. Hé mon vieux! Hé Robinson!... Aucune réponse. Cœur battant fort, je me relevai et m'apprêtai à recevoir un sale coup dans le buffet... Rien. Alors assez audacieux, je me risquai jusqu'à l'autre bout de la case, à l'aveuglette, où je l'avais vu se coucher. Il était parti.
CÉLINE, Voyage au bout de la nuit, 1932, p. 215.
B.— Emplois techn. [P. anal. de forme et/ou de fonction]
1. MUS. Buffet d'orgue. Corps de menuiserie contenant le mécanisme d'un orgue :
8. ... inévitablement, chaque fois qu'on parlait d'une église, (...), ce qu'il [le marquis] s'empressait toujours de citer comme admirable c'était : « le buffet d'orgue, la chaire et les œuvres de miséricorde ».
PROUST, Sodome et Gomorrhe, 1922, p. 945.
En partic. Corps de menuiserie contenant un jeu d'orgue. Buffet du grand jeu; buffet du positif :
9. Marianna dégagea, non sans peine, de ses couvertures un instrument aussi grand qu'un piano à queue, mais ayant un buffet supérieur de plus.
BALZAC, Gambara, 1837, p. 81.
P. méton. Buffet d'orgue. (Petit) orgue de salon, de boulevard, etc.
Rem. Emplois attestés dans les dict. à partir de Ac. 1798.
2. CONSTR. Buffet d'eau. Tablements de pierre adossés à un mur ou placés au fond d'une niche, disposés en gradins, supportant des vasques, bassins ou coupes de manière à faire rejaillir l'eau en nappes ou cascades :
10. Le château coquet, pavoisé, décoré de balcons en saillie, et riant au soleil avec ses briques rouges, ses colonnes à la rustique, et le fer à cheval de son escalier, sous lequel se voyait un ancien buffet-d'eau, ...
BOURGES, Le Crépuscule des dieux, 1884, p. 230.
Rem. Attesté dans les dict. gén. dep. BESCH. 1845 et dans les dict. techniques.
PRONONC. :[].
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. Ca 1150 bufet « escabeau » [cf. m. angl. buffet « tabouret » dans NED] (Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 930 : Un faudestueill ont iluec mis, Polinicés i ont assis; De l'autre part sist Thideüs Desus un bufet d'ybenus) — 1517, Invent. dans GDF. Compl.; 2. a) 1268 « table, dressoir, comptoir » (E. BOILEAU, Métiers, 1e p., I, 55, Lespinasse et Bonnardot dans GDF. : Li talemelier [...] pueent porter [...] leur estal ou buffez ou tables), attest. isolée; repris en 1606 au sens de « présentoir à vaisselle (au moment du dîner) » (NICOT); d'où 1532 « assortiment de vaisselle » (Inv. de Florimond Robertet, p. 31 dans GAY : Un buffet de cérémonie, d'argent vermeil doré extrêmement bien ciselé, composé de 3 grands bassins); FUR. 1690 note : ,,Buffet, maintenant se dit seulement d'une table longue, où on met la vaisselle d'argent, les verres & les bouteilles pour le service de la table``; d'où 1832 « (dans une réunion) table où sont présentés mets et boissons » (RAYMOND); 1863 danser devant le buffet (LITTRÉ); 1863 buffet [de gare] (Ibid.); b) p. anal. 1704 buffet d'eau (Trév.); 3. 1547 « meuble de rangement » (Inv. du chât. de Gaillon, p. 132 à 134 dans GAY); d'où 4. p. anal. a) 1680 mus. (RICH.); 1694 buffet d'orgues (Ac.); b) 1803 pop. « ventre, estomac » (d'apr. ESN.); 1907 pop. avoir le buffet garni, le buffet vide (FRANCE).
Orig. obsc. (EWFS2; DAUZAT 1973). L'hyp. d'une dérivation de la racine onomatopéique buff- exprimant le bruit d'un souffle, d'un déplacement d'air (cf. l'a. fr. buffet « soufflet de foyer », XIIIe s., Tonlieu de Cambrai dans GDF.; FEW suppose à côté de - [d'où le type bouffer] la var. -) est la plus plausible, mais les textes ne fournissent pas de description assez claire de ce meuble pour affirmer (L. Spitzer, v. bbg.) que le buffet était à l'origine un meuble constitué par une planche qui, lorsqu'on l'abattait, faisait un bruit, un déplacement d'air, d'où une désignation onomatopéique qui le rattacherait à buffet « coup » (ca 1170 Rois, p. 337 dans GDF.), dér. de buffe, suff. -et. Moins satisfaisante est l'hyp. d'une formation à partir de buff- interprété comme exprimant une idée de gonflement (DIEZ5), parce que ce meuble serait ventru ou objet d'apparat, avec rapprochement de l'a. fr. bufoi « orgueil, présomption » (XIIe s., RAIMBERT, Ogier dans GDF.). Il est peu probable qu'il y ait un rapport entre buffet « meuble » et l'a. fr. bufet « piquette » (Xe s., Gerschom de Metz dans R. des Études juives, 1901, p. 247; XIe s., Gloses fr. de Raschi dans École des hautes études, t. 253-254, p. 18, n° 151) d'où l'expr. vin de buffet « piquette » (dep. le XIVe s. dans T.-L. et en partic. dans VILLON, Testament, éd. J. Rychner et A. Henry, 1131) interprétée à contresens par GDF. Compl. et LITTRÉ.
STAT. — Fréq. abs. littér. :688. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 269, b) 889; XXe s. : a) 1 943, b) 1 050.
BBG. — DUCH. 1967, § 64. — ROG. 1965, p. 80. — ROMMEL (A.). Die Entstehung des klassischen französischen Gartens im Spiegel der Sprache. Berlin, 1954, p. 69, 188. — SAIN. Sources t. 1 1972 [1925], p. 371; t. 3 1972 [1930], p. 109, 531. — SPITZER (L.). Etymologische Miszellen. Neuphilol. Mitt. 1923, t. 24, n° 7/8, p. 156.

buffet [byfɛ] n. m.
ÉTYM. 1268; v. 1150, « escabeau »; orig. obscure; p.-ê. rad. onomatopéique buff-, exprimant le bruit d'un souffle. → Bouffer.
1 Vx. Table, desserte. || Buffet dressé (→ Argent, cit. 1). Assortiment de vaisselle présenté sur cette table.
(1832). Mod. Table (souvent, simple plan sur tréteaux) où sont servis des plats froids, des pâtisseries, des rafraîchissements à l'occasion d'une réception privée ou publique. || Vous disposerez, vous placerez le buffet entre les fenêtres.
Ensemble des mets et des boissons ainsi servis. || Le buffet était excellent. || Buffet froid.Système de restauration où les convives se servent librement à un tel buffet, moyennant un prix fixe.
Réunion, réception où la nourriture est ainsi servie. || Aller à un buffet. Cocktail, lunch.
Buffet campagnard, avec des charcuteries et du vin (le buffet traditionnel étant plutôt constitué de petits fours accompagnés de champagne, whisky, etc.).
Par métonymie. Salle où est servi un buffet. || « La salle à manger de Daudet, transformée en buffet de bal… » (Goncourt).
2 (1547). Meuble de salle à manger ou de cuisine assez bas, de forme parallélépipédique, fermé par des battants, servant à ranger la vaisselle, l'argenterie, le linge de table, certaines provisions. Armoire, bahut, commode, crédence, desserte. || Les boiseries d'un buffet. || Corniche, chapiteau d'un buffet. || Buffet de cuisine. || Buffet rustique, ancien, Henri II. || Buffet surmonté d'un vaisselier.
0.1 C'est un large buffet sculpté; le chêne sombre,
Très vieux, a pris cet air si bon des vieilles gens;
Le buffet est ouvert, et verse dans son ombre
Comme un flot de vin vieux, des parfums engageants (…)
Rimbaud, Poésies, « Le buffet », Pl., p. 68 (→ aussi Vieillerie, cit. 1).
1 Il y a aussi un vieux buffet
qui sent la cire, la confiture,
la viande, le pain et les poires mûres (…)
Francis Jammes, De l'Angélus de l'aube…, « La salle à manger ».
1.1 Un buffet vaisselier pour les livres. Une cuisine sombre avec chauffe-eau. Ça fleurait le moisi.
Claude Courchay, La vie finira bien par commencer, p. 24.
3 Loc. fig., fam. (du sens 1). Danser devant le buffet : n'avoir rien à manger.
2 S'ils mangeaient du pain au beau temps, les fringales arrivaient avec la pluie et le froid, les danses devant le buffet, les dîners par cœur, dans la petite Sibérie de leur cambuse.
Zola, l'Assommoir, t. II, X, p. 120.
4 (1680). Menuiserie (d'un orgue). || Le buffet d'un orgue; un buffet d'orgue. || Le buffet du grand jeu.
3 Du buffet d'orgues aux stalles, le bois naturel lui prête aussi l'intimité d'une église de campagne.
J. Green, Journal, 3 mai 1977 (La terre est si belle), p. 127.
Par ext. || Buffet d'orgue : petit orgue.
5 (1704). Archit. || Buffet d'eau : table de pierre, de marbre, supportant des coupes, des bassins disposés en gradins, et faisant rejaillir l'eau en cascades.
6 (1863). || Buffet de gare : café-restaurant installé dans les gares importantes. Buvette, cafétéria. || Dix minutes d'arrêt, buffet ! || Dîner au buffet de la gare. || Tenancier d'un buffet. Buffetier. || Arrêt-buffet : arrêt d'un train, lorsque la gare comporte un buffet (anciennt).Fig. || Arrêt-buffet ! : on s'arrête, on s'interrompt.
4 C'est dans ce dernier compartiment que M. et Mme Darzac et le professeur Stangerson firent le voyage de Paris à Dijon. Là, tous trois étaient descendus et avaient dîné au buffet.
G. Leroux, le Parfum de la dame en noir, p. 76.
Buffet ambulant, roulant; buffet de quai.
7 (1803). Fam. Ventre, estomac. Burlingue (argot).Poitrine. Caisse, coffre. || Il n'avait rien dans le buffet, rien mangé.
5 On se congratule quand tout à coup on s'aperçoit que le paternel est mort. Il a reçu un coup de pétard dans le buffet. Il est plein de grains de plomb. Il n'y a plus qu'à l'enterrer.
R. Queneau, Loin de Rueil, p. 41.
6 J'ai les pieds qui me rentrent dans les jambes, les jambes dans les genoux, les genoux dans les cuisses, les cuisses dans l'buffet et l'buffet dans la cafetière !
Armand Lanoux, le Commandant Watrin, p. 12.
DÉR. Buffetier.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • buffet — BUFFET. s. m. Espèce d armoire pour enfermer la vaisselle et le linge de table. f♛/b] Il se prend aussi pour La table où l on met une partie de la vaisselle qui doit servir au repas, avec le pain, les verres et le reste. Dresser le buffet. ter le …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Buffet — (franz.), deutsch auch Büfett, bezeichnet eine Anrichte eine zum Verzehr bereitgestellte Auswahl zubereiteter Speisen, siehe Buffet (Speise) einen Gastronomiebetrieb: in Österreich einen Imbissstand, eine Imbissstube, eine kleine Gaststätte oder… …   Deutsch Wikipedia

  • Buffet — Buf fet (b[u^]f f[e^]t), n. [OE. buffet, boffet, OF. buffet a slap in the face, a pair of bellows, fr. buffe blow, cf. F. bouffer to blow, puff; prob. akin to E. puff. For the meaning slap, blow, cf. F. soufflet a slap, souffler to blow. See… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Buffet — Buf*fet (b[oo^]f*f[=a] ), n. [F. buffet, LL. bufetum; of uncertain origin; perh. fr. the same source as E. buffet a blow, the root meaning to puff, hence (cf. puffed up) the idea of ostentation or display.] 1. A cupboard or set of shelves, either …   The Collaborative International Dictionary of English

  • buffet — Buffet, mascul. acut. C est un dressoir, Abacus, Repositorium, Et se prent pour ce dressoir haut eslevé, à armoires, ou non, qui est en une chambre ou salle, sur lequel on estale la vaisselle d argent aux heures du souper, ou du disner és maisons …   Thresor de la langue françoyse

  • Buffet — Saltar a navegación, búsqueda Buffet puede referirse a: Una forma de servir la comida, véase Bufé. Varios personajes: Warren Buffett, inversor estadounidense, empresario y filántropo. Bernard Buffet, pintor francés del siglo XX. Buffet Crampon,… …   Wikipedia Español

  • buffet — (izg. bifȇ) m DEFINICIJA v. bife SINTAGMA buffet diner (buffet lunch) (izg. buffet dȉner, buffet lȁnč) term. bife večera (bife ručak), obrok sastavljen od hladnih i toplih jela, serviranih na većem odvojenom stolu, gosti se ob. sami poslužuju i… …   Hrvatski jezični portal

  • BUFFET (B.) — BUFFET BERNARD (1928 ) On s’interrogera un jour sur le succès de celui qui parut, en 1946, «le plus grand peintre français depuis Picasso». Une astuce indéniable à saisir «l’air de l’époque», un existentialisme galvaudé se coulant dans la… …   Encyclopédie Universelle

  • Buffet — Buf fet, v. i. 1. To exercise or play at boxing; to strike; to smite; to strive; to contend. [1913 Webster] If I might buffet for my love, or bound my horse for her favors, I could lay on like a butcher. Shak. [1913 Webster] 2. To make one s way… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Buffet — [Wichtig (Rating 3200 5600)] Bsp.: • Wir werden ein Buffet machen. • Dieses Restaurant hat ein wirklich gutes Mittags Buffet …   Deutsch Wörterbuch